INFORMATION IMPORTANTE
Promobras change de lieu et d'horaires
LIRE LES DÉTAILS

Le Brésil en bref

Superficie – population

Le Brésil est le pays le plus vaste et le plus peuplé d’Amérique latine. Avec une superficie de 8'515’768 km² et une population de plus de 207 millions d’habitants en 2014, c’est aussi le cinquième pays du monde par la superficie et par le nombre d’habitants. En 2012, le Brésil est la sixième puissance économique mondiale avec un PIB de 2'586 milliards de US$. Il couvre la moitié du territoire de l’Amérique du Sud, partageant des frontières avec tous les pays du sous-continent à l’exception du Chili et de l’Equateur.

D'un point de vue politique et administratif, le Brésil se compose de 26 états et d'un District Fédéral, où se trouve la capitale, Brasília.

Géographiquement parlant, il est divisé en 5 grandes régions:

1. Le Nord ------------> 7 états

2. Le Nord Est --------> 9 états

3. Le Sud Est ----------> 4 états

4. Le Sud --------------> 3 états

5. Le Centre Ouest ---> 3 états et le District Fédéral

Les 5 régions du Brésil
Les 5 régions du Brésil

Pour avoir une meilleure idée de la taille du Brésil, voici les distances entre ses extrêmes géographiques:

Est - Ouest = 4.325 Km
A titre de comparaison, la distance entre Lisbonne (PT) et Bucarest (RO) est de 3.007 Km

Nord - Sud = 4.378 Km
A titre de comparaison, la distance entre le Sud de l'Île de Crête (GR) et le Cap Nord (NO) est de 4.032 Km

Climats et températures

Dans les Etats du Nord Est, proches de l’équateur, la chaleur, parfois lourde de décembre à mars, est ponctuée de fréquentes mais brèves averses. Préférez la période de septembre à mi-décembre pour visiter cette région. L'intérieur du Brésil est chaud et très sec. Sur la côte nord-est, de Bahia au Maranhão, les températures s’éloignent rarement de 30°C, mais l’atmosphère est peu étouffante, du fait d’une merveilleuse brise tropicale et d’une faible humidité. La saison humide, de mi-décembre à juillet, compte cependant de splendides journées.
L’Amazonie, l’une des régions les plus chaudes et humides du globe, reçoit un maximum de précipitations entre décembre et mai, ce qui complique grandement les déplacements. Le reste de l’année, si le temps demeure pluvieux, les averses ne durent qu’une heure ou deux.
Le Pantanal compte également une alternance de saisons sèche et humide et montre son plus bel aspect à la saison sèche (de mi-avril à fin septembre). Le reste du temps, les plaines marécageuses sont balayées par des pluies intenses qui inondent les routes et les rendent parfois impraticables.
C’est dans le Sud que les écarts de température sont les plus grands. Au plus fort de l’hiver (juin-août), elles varient entre 13°C et 18°C dans les Etats du Rio Grande do Sul, de Santa Catarina, du Paraná et de São Paulo. Certaines villes connaissent mêmes d’occasionnelles chutes de neige. En revanche, et surtout le long du littoral, l’été peut être caniculaire. Les reliefs connaissent un hiver froid avec des températures inférieures à 0°C.

Langue

Le portugais est la langue officielle du Brésil. A l’exception des langues parlées par les tribus indiennes qui vivent dans des réserves éloignées et des langues immigrantes, le portugais est la seule langue parlée par presque toute la population (95%). Il existe cependant des différences entre le portugais du Brésil (Português do Brasil) et le portugais du Portugal (Português de Portugal), mais celles-ci ne sont pas aussi importantes que l’on croit. D’abord, il faut distinguer la langue écrite et la langue orale. En ce qui a trait à l’écriture, il existait jusqu’à récemment deux codes écrits relativement différents, mais les deux pays ont signé des ententes et unifié leur orthographe, ce qui permet de mettre l’accent davantage sur l’unité de cette langue plutôt que sur ses différences. Pour la langue parlée, c’est autre chose, mais le portugais brésilien et le portugais du Portugal demeurent la même langue, bien que l’on trouve de nombreux « brésilianismes » dans le vocabulaire.

Religion

Officiellement, le Brésil est un pays catholique (le plus grand du monde), mais il se caractérise aussi par la variété et le syncrétisme de ses nombreuses autres religions. Historiquement, les grandes influences religieuses furent l’animisme des peuples indigènes, le catholicisme et les cultes africains. Les persécutions pratiquées par les colonisateurs portugais sur les esclaves sont à l’origine du syncrétisme religieux : afin de les contourner, les esclaves donnaient des noms et une apparence catholiques aux divinités africaines, inventant des ressemblances entre les figures catholiques et les orixás (esprits, divinités) du candomblé. Au XIXème siècle, les Brésiliens inscrivirent dans leur Constitution la liberté de culte. Actuellement, les Eglises évangéliques, les cultes afro-brésiliens et les sectes spirites ou mystiques attirent une part importante de la population.

Drapeau du Brésil

Le drapeau actuel a été adopté le 19 novembre 1889, soit quatre jours après la proclamation de la République (15 novembre 1889).

Son élaboration a été réalisée par Raimundo Teixeira Mendes (positiviste), Miguel Lemos (directeur de l’Apostolat Positiviste du Brésil), Manuel Pereira Reis (astronome) et Décio Vilares (peintre).

image

Chaque élément de la bannière a sa signification :
- le vert symbolise la vigueur des forêts brésiliennes
- le jaune représente les richesses minérales du sol
- le bleu représente le ciel
- le blanc représente la paix
- les étoiles représentent les Etat et le District Fédéral
- la phrase « Ordem e Progresso » témoigne de l'influence d'Auguste Comte, philosophe français, fondateur du positivisme.

L'offre sur le site n'est pas exhaustive, vous souhaitez une offre personnalisée, contactez-nous!